Les Invoks de l'Apocalypse

Notre guilde sur Dofus du serveur Ulette ..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionVideo

Partagez | 
 

 A gla gla , c'est frigost ...

Aller en bas 
AuteurMessage
-SACRE-
Admin
avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 29/06/2010
Localisation : dans un doux foyer chaleureux

MessageSujet: A gla gla , c'est frigost ...   Mer 20 Oct - 9:42

Very Happy Mork : Cette journée n'était pas une journée ordinaire foi de Bwork . Cette journée allait bouleverser beaucoup de choses dans mon petit village de Bworks. Tout d'abord je rencontre ce foutus Waabit sur ma route avec ses blagues a 2 kama il me dit :

Waabit :Qu'est ce qui a 100 yeux et 8 dents, qui danse la fawandole et qui sent mauvais.
Un gwoupe de vieux énutwof pfffff tout çà pour 2 Kamas quel escroc …. Evil or Very Mad

Mork : Après je rencontre Bworkasse le Dégoutant et elle me conte de nombreuses histoires à dormir debout surtout debout. Cette chose n'était autre que la mystérieuse île d'Otomaï. Oui, l'île d'Otomaï...

Tout d’abord parlons un peu d’Otomaï , c'était un drôle de petit bonhomme celui là ,un des meilleurs alchimiste ( mieux que mamie bworkie)
Enchanteur spécialisé dans l’étude des créatures du vivant, il est à l’origine de la découverte de l’île qui porte aujourd’hui son nom.

Donc avec mon pote Corboyard l'Enigmatique nous décidèrent de nous y rendre …

Et là on fit une étrange rencontre : Paulette Pain-bèche, et elle se mis à nous raconter d’étrange histoire conte ou légende je sais plus bof , lisez plus tôt : study

Paulette Pain-bèche : Il fut un temps où il n'existait ni pendule, ni cadran solaire, ni même l'ombre d'un coucou pour scander le temps... Alors, le dieu Xélor brandit Martelheur, son marteau aux allures d'infini. Il frappa un grand coup qui fit « tic » et un autre coup qui fit « tac ». Xélor vit que tout cela était bon ; avec quelques rouages et deux trois Mite-Temps, il créa l'Horloge Divine. Shocked

Mork : Et elle nous disait aller traîner vos jolie pattes (bin oui les bworks on des pattes ) du coté de la plaine de kania ,et maintenant il faut qu’on piquent des dragodindes , vous pensez peut être que je vais aller à pince jusqu’à la plaine de kania alors là vous rêver .
Imaginer la scène un bwork sur le dos d’une dragodinde çà passe mais un craqueleur bin a mon avis çà paye moi je vous dit …..

Au bout de quelques jours , le temps qu’on flane , qu’on mange qu’on se tape quelques iop’s bin oui y avait rien d’autre , on arrivèrent sur les plaines de kania

Et là un vieil Enutrof du nom de Baramine , pwooooaaa quel drôle d’engin celui là un mot sur deux que j’ai compris oui il parle dans sa barbe , bon en faite ce que j’ai compris c’est qui a deux ports un qui mène chez mon parrain qui traîne dans son labyrinthe bon c’est vrai il ressemble a un énorme taureau qui balance des tofus faut pas lui en vouloir c’est pour faire fuir les touristes . Very Happy

Donc le suivant port il porte un nom par temps de brouillard FRIGOST ….woouaa je fais de l’humour (hi hi hi hi hi ) Very Happy
Après cette traversée qui était un peu froide on rencontra Hugo Frais mais celui là il ne chante pas heureusement !!!

Et il nous conte aussi son histoire :

Hugo Frais : Il y a un siècle environ, l'île de Frigost n'avait pas encore cette énorme cagoule de froid et cruel qu'elle revêt aujourd'hui. À l'époque, ses terres étaient de vertes prairie et fertiles par la moisson , ses forêts abondantes pour les meilleurs boucherons et ses champs dorés comme un bec de Tofu sous le soleil de midi. Donc sa position géographique lui garantissait un climat doux et tempéré, que seul l'hiver glacial venait troubler une fois l'an comme partout (sauf chez nous les bworks). Cette saison refroidissant, particulièrement coriace, était la seule ombre qui planait sur Frigost. Mais cette saison hivernal était si intense qu'elle avait fini par donner son nom à l'île.

C'est sur cette terre prospère qu’ Hugo Frais nous loue qu’il se souviens encore des longues balades à travers champs, des baignades dans le lac, des parties de chasse dans la forêt...Aujourd'hui, tout cela n'est plus qu'un souvenir, hélas !

Champs givrés, lacs réfrigérés, forêts médusées : voilà tout ce qu'il reste des paysages que j'ai connus jadis ! Ah, comme il y faisait bon vivre !
Car l'île était au sommet de la technologie et le Bourgmestre le représentant de Frigost favorisait la création et le progrès. Nous étions d'ailleurs les meilleurs dans le domaine de l’ agriculture. Cultivarotateurs, mécanobêcheuses, etc …

Nous disposions de tout un tas de dispositifs mécaniques pour cultiver nos cultures. La qualité de nos céréales était si excellentes que les plus grands artisan de l'époque se les arrachaient ! Frigost était les premiers du hit-parade en agriculture du Monde des Douze. Mais au contraire tous nos efforts, Amakna, sa concurrente de toujours, s’avisait de nous dépouiller.

Mork : En tant que bwork mon frère est un beau parleur mais là Hugo Frais c’est un vrai perroquet bon sérieusement laissons le terminer son histoire … affraid

Hugo Frais : Aussi, notre bourgmestre décida-t-il un jour de déclencher un grand joute( quoi une compétition ) : "Paysannerie, engendrons l'avenir de Frigost". Le but était de concevoir de news machines capables d'amplifier notre production de graminées. Si cela fonctionnait, nous pourrions montrer une bonne fois pour toutes à Amakna qui était le maître ! Nous ne le pouvions pas encore savoir , mais cette compéte serait être le catapulteur d'un déroulement d'évènements qui causeraient notre perte... Ah, si uniquement les Frigostiens n'avaient pas autant eu le goût au challenge ! Si uniquement, ils n'avaient pas été si orgueilleux ! Si uniquement, s’il n'avais pas été aussi ambitieux...Oui qui ????

Mork :Maire Cantile.pwoooaa une cra et en plus une donzelle Rolling Eyes

Hugo Frais : Mais bien sur ... Jacquemart Tocante de Harebourg, Comte de Frigost !

Mais tous le monde l'appelle Comte Harebourg, c'est moins solennel.
Hum... Où en étais-je ? Ah, oui ! Le concours... Ce fameux challenge. Avant de continuer mon histoire, vous devez savoir que le Conte était un des plus grands talentueux inventeur de son époque !
Avec un bout de ficelle et deux clous, il était capable de vous créer une pompe hydraulique ! Mais le domaine dans lequel il rayonnait par-dessus tout, c'était l'horlogerie. Il était tellement passionné de carillons que les Frigostiens m'avaient surnommé le Montreur de montres.

Mork :On se croyait dans un épisode de Mac gyver ( Hi hi hi hi …) Rolling Eyes

Hugo Frais : Autant, lorsque le bourgmestre déclencha ce fameux challenge, je proposai un concept révolutionnaire : la construction d'un sablier capable d'agir sur l’ atmosphère et de contrôler le froid de l'hiver !
Tous les Frigostiens de l'île s'unirent alors à la besogne. Il fallait les voir, ces braves gens, forger les engrenages, souffler le verre, relier les charpentes... Un travail de colosse ! Mais ça ne suffisait pas. Il lui fallait de l'aide expérimentés, de techniciens du temps ! Il fit donc venir les meilleurs artisans du monde des douze pour le seconder et, au terme d'une année de travail à s'en faire décoller ses bandelettes, le sablier fut achevée.
C'est à ce moment-là que tout patina. La gardienne de Javian, Jiva en personne, apprit que nous étions capables de manœuvrer le climat. Elle m'investit alors d'une mission de la plus haute importance, donc il devait caché son objectif par discrétion et sécurité. Mais l'affaire était si grave qu'elle me confia le légendaire Dofus des Glaces, pour la mener à bien ! En hiver 551, nous jetâmes donc l'opération "réchauffement climatique", avec la bénédiction de Jiva. L’ agissements fut un succès... du moins au début. Car nous ne le savions pas encore, mais en adoucissant les températures Hivernal, nous avions interagi avec la mission de Djaul, son Gardien. Ce vaporeux détail allait nous être inévitable ! Tous les 31 Descendre, le démon avait en effet coutume d'affronter Jiva en combat singulier. Et cette année-là, il se fit piteusement écraser ! Son excuse était toute trouvée : le climat était trop cléments avaient eu raison de lui !
Rendu déchaîné par cette défaite, Djaul rumina sa vengeance pendant près d'un an. Lorsque l'hiver revint, il avait trouvé le moyen de neutraliser les effets de le sablier et était prêt à riposter. Le 31 Descendre 552, il attaqua Jiva avec une barbarie jamais vue jusqu'alors. Leur combat de géants dura quatre jours, au terme desquels, la Gardienne de Javian, à bout de force, dut déclarer forfait. Alors pour protéger ses intérêts, elle eut recours à la plus odieuse des trahisons : elle nous vendit à Djaul et nous désigna comme seuls coupables de sa défaite passée ! Si le Gardien de Descendre s'en tenait à cette version, elle lui offrait Frigost afin qu'il y règne son partage.

Mork : Il est malade ce Conte faut pas chercher des poux à une divivité ( U_u …..) Twisted Evil

Hugo Frais : Le démon permit, bien entendu. Et ce maudit 31 Descendre 552 inscrivit la fin de nos jours bienheureux ; le début d'un hiver cruel dans lequel nous serions condamnés à jamais...

Mork : Bon c’est tout çà mais il faut que je retourne avec mon pote Corboyard l'Enigmatique chasser
des Iops avant de retourner chez moi pour ma grand mère Markys , J’ai ramené de Frigost quelques ailes du Boufmouth pour un bon grattin ( mais avant un bonne sieste j’adore dormir hiiiii …) lol!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invokdelapocalypse.1fr1.net
 
A gla gla , c'est frigost ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» xp solo frigost =)
» Petit topo sur Frigost
» Excavation du Mansot Royal (Frigost)
» [SPOIL] frigost
» Les dungeons de Frigost? Aide et conseils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Invoks de l'Apocalypse :: Taverne de Lord-Hynaire :: Les aventures de Mork-
Sauter vers: